Donate

Bouché-Leclercq Auguste - La science des rêves dans l'antiquité


Auteur : Bouché-Leclercq Auguste
Ouvrage : La science des rêves dans l'antiquité
Année : 1879

Lien de téléchargement : Bouche-Leclercq_Auguste_-_La_science_des_reves_dans_l_antiquite.zip

Introduction. La science divinatoire repose sur l’interprétation de signes extérieurs dont le sens a été fixé soit par une révélation primitive, soit par l’expérience. L’âme humaine ne connaît la pensée divine que par le moyen de symboles : la lumière d’en haut ne lui arrive que réfléchie par des intermédiaires, toujours affaiblie, souvent dénaturée par l’inertie ou l’activité propre des milieux qu’elle traverse. Aux erreurs qui peuvent résulter de l’imperfection des instruments dont se servent les dieux s’ajoutent les méprises de l’intelligence mal éclairée par une lueur douteuse et obligée de discerner, en présence des phénomènes conformes aux lois naturelles, la part de l’intention surnaturelle qui s’y ajoute. Les prodiges qui accusent nettement cette intention ne sont pas le langage ordinaire des dieux ; le plus souvent, la pensée divine se cache dans des incidents vulgaires qui peuvent s’expliquer sans elle et le devin a besoin, pour l’y découvrir, de l’analyse la plus pénétrante. Il arrive ainsi que l’on est exposé non seulement à se tromper dans le travail si compliqué de l’interprétation, mais à méconnaître la nature des phénomènes observés, à prendre pour signe ce qui n’en est pas et, réciproquement, à considérer comme un fait sans valeur un signe véritable. En résumé, les inconvénients de la méthode inductive sont, d’une part, la difficulté de constater l’existence des signes, toutes les fois que ces signes ne sont pas des prodiges, et d’autre part, la difficulté non moins grande d’en dégager le sens caché sous une forme symbolique. On pouvait facilement concevoir des modes de révélation dans lesquels l’une de ces chances d’erreur, ou même l’une et l’autre, seraient supprimées. Pour obvier aux méprises et aux incertitudes provenant de la confusion entre les signes et les phénomènes naturels, ainsi que de l’altération des signes par des instruments imparfaits, il fallait mettre l’âme directement en rapport avec les dieux, et, pour prévenir les erreurs d’interprétation, il fallait substituer au langage symbolique le langage humain. Tel fut le rôle de la divination intuitive ou subjective. ...

389 lectures

Voir aussi

News - Nouvelles

Les mises à jours sont uniquement accessibles aux donateurs. Pour faire un don veuillez vous rendre...

Lire la suite

Dewalque Marc - La lecture du levain au XVIIIème siècle

Auteur : Dewalque Marc Ouvrage : La lecture du levain au XVIIIème siècle (dit le siècle des...

Lire la suite

Levrouw Fanny - Drochon Laureline - Les maisons des semences paysannes

Auteurs : Levrouw Fanny - Drochon Laureline Ouvrage : Les maisons des semences paysannes Regards...

Lire la suite

Mulot Marie-Antoinette - Rousselet-Blanc Pierre - Soignez vos animaux par les plantes

Auteurs : Mulot Marie-Antoinette - Rousselet-Blanc Pierre Ouvrage : Soignez vos animaux par les...

Lire la suite

Kurtness Manuel Kak'wa - Pachamama Cuisine des premières nations

Auteur : Kurtness Manuel Kak'wa Ouvrage : Pachamama Cuisine des premières nations Année : 1968 Lien...

Lire la suite

Beauchet Patrick - La cuisine du gibier

Auteur : Beauchet Patrick Ouvrage : La cuisine du gibier Mes recettes de chefs Année : 2014 Lien de...

Lire la suite




ARYANA LIBRIS
Aryana Libris
Recension d'ouvrages au format numérique PDF