Auteur : Buvat A.
Ouvrage : Mémento de Jiu-Jitsu Le Jiu-Jitsu est une arme excellente mise aux mains des agents. Ils restent personnellement responsables des abus qu'ils en pourraient faire au cours de leur service.
Année : 1906

Lien de téléchargement : Buvat_A_-_Memento_de_Jiu-Jitsu.zip

Paris, le 1er Novembre 1906. A M. Lépine, Préfet de Police. MONSIEUR LE PRÉFET, Pour répondre aux espérances que vous êtes en droit de fonder sur l'emploi du Jiu Jitsu dans la Police parisienne, pour répondre également aux desiderata souvent exprimés par des agants nouvellement initiés, je crois faire œuvre utile en publiant cet opuscule. Mon intention n'est pas de lancer une méthode de Jiu Jitsu qui en permettrait la connaissance à peu près complète, vulgariserait sans le concours onéreux d'un professeur, un art qui donne de si bons résultats dans les polices japonaise et américaine; je veux procurer à des collègues un aide-mémoire pratique qui puisse, par des illustrations et quelques notes, leur rappeler le mécanisme des coups et leur permettre de mûrir ce qui leur aura été enseigné trop succinctement. En effet, bien que tous les coups réputés dangereux soient systématiquement écartés, (l'emploi de cette méthode dans la police ayant exclusivement pour but d'immobiliser l'individu, de le mettre hors d'état de nuire), il faut que l'agent, pour éviter des mouvements irréfléchis qui rendraient dangereuses certaines prises, agisse avec sang froid, conscient de la supériorité qu'il a sur un adversaire mieux doué au point de vue physique, ce à quoi il n'arrivera que si ces coups lui sont devenus très familiers. Sous la direction éclairée de MM. Mouquin et Xavier Guichard, partisans convaincus de cette innovation, dont ils attendent les meilleurs résultats pratiques, la police parisienne appréciant vos efforts, pour lui rendre sa tâche plus facile, saura répondre à ce que vous attendez d'elle. En vous assurant de mon entier dévouement, veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l'assurance de mon respect. A. Buvat. ...