Auteur : Anonyme
Ouvrage : Eau de pluie et irrigation par gravité à très basse pression
Année : *

Lien de téléchargement : Eau_de_pluie_et_irrigation_par_gravite_a_tres_basse_pression.zip

La récupération des eaux de toiture et leur stockage demandent une attention particulière afin d'obtenir une eau d'irrigation suffisamment propre, avec le moins de débris et poussières provenant du toit, sans la formation d'algues et sans un envasement important des cuves. C'est possible sans utilisation de produits, sans filtration coûteuse, … avec un système robuste dans le temps demandant peu d'entretien et facilement réparable. L'absence de pression de l'eau « non reliée au réseau publique » est finalement son inconvénient majeur. Pour les très petites surfaces remplir un seau ou un arrosoir au robinet d'une cuve ou dans un bac ou un puits reste un effort raisonnable. Au-delà il faut s'équiper d'une « pompe de pression » thermique ou électrique capable d'envoyer l'eau dans les cultures avec suffisamment de débit et de pression. Ces solutions ne sont pas toujours très heureuses (bruit, fragilité, impossibilité de réparer, dépendance à une source d'énergie, renouvellement coûteux). En utilisant la gravité, c'est à dire le stockage de l'eau en hauteur à l'image des châteaux d'eau (1 m = 0,1 bar), on peut créer la pression nécessaire sans machine ou bien cela permet de réduire la puissance de celle-ci donc son coût. De plus par l'utilisation d'asperseurs modernes ou d'une ligne d'aspersion bricolée soi-même, il est possible de réduire le besoin de pression à 0,4 bar, voire seulement 0,2 bar. ...