Donate

Ey Henry - Brisset Charles - Bernard Paul - Manuel de psychiatrie


Auteurs : Ey Henry - Brisset Charles - Bernard Paul
Ouvrage : Manuel de psychiatrie
Année : 1989

Lien de téléchargement : Ey_Henry_-_Brisset_Charles_-_Bernard_Paul_-_Manuel_de_psychiatrie.zip

Cette sixième édition, qui coïncide avec le dixième anniversaire de la mort de Henri Ey, voudrait témoigner du caractère vivant de la pensée et de l'oeuvre de notre maître qui se montrait si attentif à l'évolution des connaissances. Henri Ey écrivait à la veille de sa mort (1) : « C'est dans l'orbite de la biologie et de la médecine qu'elle (la notion de maladie mentale) doit se mouvoir ». Or la biologie et la médecine connaissent, depuis quinze ans, un formidable essor tant sur le plan de leurs applications que sur celui des techniques d'investigation. La psychiatrie ne pouvait en éviter les avancées majeures. Aussi avonsnous procédé à bien des remaniements — comme il a été fait successivement au cours de chacune des éditions précédentes — mais nous avons décidé de laisser à l'ouvrage ses options classiques et en quelque sorte historiques, tout en tenant compte des derniers travaux de valeur publiés à ce jour, ne serait-ce que par des références bibliographiques. L'exemple de la refonte du chapitre classique des Troubles Mentaux de la Syphilis illustre ce remaniement : aujourd'hui l'accroissement inquiétant du SIDA dont le virus à l'affinité neurotrope particulière provoque encéphalite subaiguë et démences, prend place et probablement devance la P. G. dans un chapitre : « Troubles Mentaux des Maladies Sexuellement Transmissibles ». Le développement des données biologiques qui a transformé encore d'autres questions (comme, par exemple, l'action du lithium), ne supprime nullement l'importance des discussions psychopathologiques. Ce dialogue permanent entre les deux éclairages de la psychiatrie marquait la conception de Henri Ey. C'est la fidélité à l'orientation générale de cette conception qui nous a paru s'imposer lorsque notre éditeur nous a demandé de préparer cette nouvelle édition. Pourtant le mouvement d'idées actuellement prédominant est tout autre. Il privilégie une approche a-théorique, soucieuse de descriptions factuelles, répudiant les hypothèses pathogéniques et visant des règles précises de diagnostic par la définition de critères d'inclusion et d'exclusion. Ce point de vue est celui du Diagnostic and statistical Manual of Mental Disorders, dont la 3e édition, parue en 1980, est plus connue sous le nom de DSM III. Un tel point de vue est justifié par ses objectifs. Il est indispensable que les psychiatres parlent un langage commun. La psychiatrie est une matière trop difficile à cerner pour qu'il ne soit pas nécessaire de préciser les concepts et les mots par lesquels on entend désigner des formes de troubles dont les limites sont presque toujours discutables. L'avantage de la méthode à laquelle se sont résolus les auteurs qui ont élaboré le DSM III est d'aboutir à un minimum d'accord sur des définitions pratiques, susceptibles d'entrer dans des statistiques (ce qui est indiqué par le titre de l'ouvrage), et d'établir des comparaisons, cliniques ou thérapeutiques, de fournir des bases aux estimations pharmacologiques administratives ou financières. Tout psychiatre sera sensible au souci de bonne organisation qui a présidé à ce remarquable effort. La principale objection à l'orientation ainsi choisie résulte de cette clarté elle-même. Il existe une opposition dialectique, et par conséquent féconde, dans tout exposé psychiatrique, entre le souci de la précision, qui accentue les traits de la maladie au bénéfice de la clarté, et celui de la compréhension du malade, qui brouille les traits au profit de la profondeur. Les deux points de vue sont en réalité complémentaires et l'on aura tendance tantôt à privilégier l'un, dans un souci pédagogique ou administratif, tantôt à favoriser l'autre, dans le but de mieux comprendre l'individu malade, nécessairement unique. Nous pensons que l'orientation classique de notre Manuel permet d'éclairer l'orientation nouvelle du Manuel américain, en proposant au lecteur de saisir la dialectique propre à la psychiatrie entre ses coordonnées spatiales (l'organisme) et ses coordonnées temporelles (la vie du sujet). Henri Ey, qui fut un grand enseignant, avait le perpétuel souci de cette nécessité. Cette édition comporte des suppressions, des remaniements importants et beaucoup de simples réajustements. Les suppressions concernent toutes les explorations paracliniques, biologiques et psychométriques. Il a paru inutile de les rappeler à des médecins ou à des psychologues, bien informés de l'évolution de telles données. Inutile et pratiquement impossible, tant est rapide, dans certains domaines, le progrès des techniques : qu'on pense simplement à celles de l'imagerie cérébrale. Six chapitres ont été refaits. Ceux des dépressions et de la psychose maniaco-dépressive, transformées par l'usage du lithium. Aux deux extrémités de la vie les connaissances psychiatriques se sont beaucoup enrichies : la pathologie des arriérations et celle de la sénescence ont donc été largement révisées. Un cinquième chapitre nous a paru justifier une nouvelle approche, en raison de son importance pratique et théorique, celui de l'alcoolisme, renouvelé par des travaux français récents. Enfin un sixième chapitre, celui des troubles mentaux des Maladies Sexuellement Transmissibles, déjà cité, a été justifié par le SIDA. Des modifications moins importantes portent sur : la présentation des névroses et du déséquilibre, remaniés plutôt dans la distribution des chapitres que dans leur contenu. Naturellement, les paragraphes de thérapeutique ont tenu compte des nouveautés, comme aussi les éléments d'administration ou d'expertise. Nous nous sommes efforcés enfin de mettre à jour les bibliographies, malgré la profusion de publications au cours de ces dernières années. Dans ce travail, nous avons été aidés par des collègues et amis que nous remercions vivement : MICHEL VINCENT pour les chapitres des névroses et déséquilibres caractériels; JEAN-PAUL. DESCOMBEY pour l'alcoolisme; EDMOND SANQUER pour l'hospitalisation publique, etc. D'autres ont bien voulu relire certains chapitres comme SIMON-DANIEL. KIPMAN et ROGER MISÉS pour l'arriération; enfin le chapitre de l'organisation de l'Équipement Psychiatrique Français a été complètement remanié par J.-P. TACHON, B. CORDIER, F. PETIT-JEAN et G. MASSÉ. Paul BERNARD et Charles BRISSET. Paris, Mars 1989. ...

3069 lectures

Voir aussi

Soutenir le Site ! Le savoir n'est pas gratuit

Les ouvrages mis en partage sur ce site le sont gratuitement. Mais maintenir en ligne un tel site...

Lire la suite

Vialard Noémie - Je crée mes abris pour la petite faune du jardin

Auteur : Vialard Noémie Ouvrage : Je crée mes abris pour la petite faune du jardin Année : 2017...

Lire la suite

Van Tilburg Christopher - Emergency survival

Author : Van Tilburg Christopher Title : Emergency survival A pocket guide Quick information for...

Lire la suite

Tenney Davis - The chemistry of powder and explosives

Author : Tenney Davis L. Title : The chemistry of powder and explosives Year : 1943 Link download :...

Lire la suite

Piven Joshua - The worst-case scenario survival handbook

Author : Piven Joshua Title : The worst-case scenario survival handbook Year : 1999 Link download :...

Lire la suite

Pewtherer Michael - Wilderness survival handbook

Author : Pewtherer Michael Title : Wilderness survival handbook Primitive skills for short-term...

Lire la suite




ARYANA LIBRIS
Aryana Libris
Recension d'ouvrages au format numérique PDF